4-4-4 – Gregg Popovich

par Gregg Popovich, entraîneur des San Antonio Spurs.

(AP Photo/Alex Brandon)En accord avec Giorgio Gandolfi, rédacteur en chef de la revue FIBA Assist Magazine, nous mettons à votre disposition la traduction d’une partie de l’article « The game philosophy of the San Antonio Spurs » écrit par Gregg Popovich dans le numéro 5. L’article qui suit présente un exercice défensif pratiqué quotidiennement par les champions NBA en titre.

FIBA Assist Magazine 05Vous pouvez retrouver les articles de la revue FIBA Assist Magazine en cliquant sur l’image à gauche.

Chaque jour, nous consacrons 20 à 25 minutes pour travailler nos fondamentaux défensifs en 4 contre 4 sur demi-terrain (diagramme D.1). Tous les joueurs, sans exception, travaillent sur ces exercices afin d’acquérir des automatismes. L’exercice suivant est un 4 contre 4 (appelé 4-4-4 car il y a trois équipes de 4 joueurs), il est parfait pour faire comprendre aux joueurs que la victoire ne repose pas que sur l’attaque, mais plutôt sur une défense acharnée, en particulier lors du dernier quart-temps. A San Antonio, tout le monde fait cet exercice, du plus jeune, Tony Parker, au plus expérimenté, Kevin Willis, afin qu’ils comprennent clairement ce qu’il faut faire pour gagner.

Pour444-1 cet exercice, nous avons l’habitude de jouer en 7 points gagnants. Les attaquants peuvent jouer comme bon leur semble (diagramme D.2). Dès qu’un des quatre attaquants marque un panier, son équipe marque un point. S’il rate son tir, c’est la défense qui marque un point. Si les attaquants ne marquent aucun panier, ils deviennent à leur tour défenseurs contre l’autre équipe positionnée en milieu de terrain. L’entraîneur reste sous le panier pour récupérer la balle si le panier est marqué et pour la donner à l’équipe suivante qui commence immédiatement à jouer. Les joueurs n’ont pas le temps de se parler ou de se reposer, ils doivent communiquer et choisir avec rapidité l’attaquant sur qui ils vont défendre.

J’utilise cet exercice défensif tous les jours, et je demande à mes joueurs de jouer avec le maximum d’intensité. De cette manière, les joueurs acquièrent la confiance nécessaire pour défendre avec acharnement. Ils apprennent à communiquer avec leurs coéquipiers et, si besoin, à faire des changements de joueurs pour contenir leurs adversaires. En guise de gage, l’équipe perdante doit faire des exercices de course supplémentaires.

Le dernier point sur lequel je concentre mon attention, c’est le rebond. Si l’attaque prend un rebond offensif, la défense perd un point. Dans certains cas, une défense qui contrôle mal le rebond peut se retrouver avec un total de points négatif, ce qui accroît la pression sur leurs épaules. Cet exercice est un passage obligé à chaque entraînement et nous consacrons en moyenne le tiers de la séance pour l’exécuter.

Traduction par Nicolas Baroiller pour BasketBallCoachBob.

Cet article, publié dans ► Défense, Exercices, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s